Griffes ou sans griffes?

En Amérique du Nord, il est tout à fait normal de dégriffer son chat. La plupart des éleveurs fournissent même les chats déjà dégriffés, combinant celle-ci avec la stérilisation. En Europe, cette pratique est beaucoup moins populaire; elle est même illégale dans plusieurs pays européens. La source de cette différence est fort probablement culturelle, mais regardons un peu les arguments de nos voisins européens :

Dégriffer un chat, c’est lui retirer son principal moyen de défense et c’est donc le rendre vulnérable.

Un chat dégriffé aura de la difficulté à se protéger contre les autres animaux, il ne pourra pas rapidement grimper aux arbres pour se réfugier et il ne sera pas en mesure de chasser efficacement. Bien sûr, un chat d’intérieur dégriffé ne ressentira pas un manque aussi grand qu’un autre félin vivant à l’extérieur. Mais si jamais votre chat se sauvait, quelles seraient ses chances de survie? C’est un pensez-y bien!

L’opération est douloureuse pour le chat.

La griffe est plus qu’un ongle, elle est fermement ancrée dans la dernière phalange du chat. Pour la retirer, il faut retirer le dernier os de sa phalange. Il s’agit effectivement d’une chirurgie, mais d’une chirurgie tout de même routinière avec peu de chances de complication. Après la chirurgie, des pilules antidouleur sont données au chat pour son confort et la guérison est complète après environ dix ou douze jours. Est-ce que deux semaines aura un impact négatif dans la vie du chat? Dur à dire!

L’opération est inutile et inhumaine.

S’agit-il d’une opération inutile? Alors là, il est difficile de répondre à la place du maître!

Certains maîtres disent vivre une meilleure relation avec leur chat depuis qu’il est dégriffé. Les occasions de conflit étaient maintenant éliminées, ils peuvent enfin développer une relation plus harmonieuse avec leur compagnon. Est-ce qu’un chat est plus heureux avec ses griffes s’il se fait chicaner quotidiennement ou sans griffes s’il peut profiter de son maître pacifiquement?

Dégriffer un chat demeure une solution efficace pour radier du chat saccageant les nouveaux meubles. Certains pourraient néanmoins la trouver un peu drastique. Éduquer son chat à utiliser un poteau pour faire ses griffes pourrait engendrer la même conclusion heureuse, à condition d’y mettre le temps et l’énergie. D’un côté, on a une solution facile et instantanée pour le maître et en apparence inconfortable pour le chat et de l’autre côté, on a une solution plus ardue pour le maître mais moins envahissante pour le chat. Ce n’est pas évident de trancher! Existe-il d’autres alternatives?

Oui! De plus en plus populaire, les protège-griffes de la marque Softpaws. Il s’agit de petits capuchons de plastique souples qui sont collés par-dessus les griffes du chat ou du chien. La première installation est faite par le vétérinaire et les suivantes, par le maître. Les capuchons doivent être changés lorsque les griffes poussent, soit environ à une fréquence mensuelle. C’est une solution rapide pour régler les marques sur les tapis ou les planches, mais qui a le mérite d’être moins drastique que l’opération.

Et vous, votre chat, avec ou sans griffes?

 

Partager