Promener son chien en famille ou la marche en famille

Le retour à la rentrée rime avec le retour à la routine dans bien des familles. L’horaire est tellement chargé, que tout doit être rodé, les moments en famille dûment planifiés. Dans la folie du quotidien, l’heure du souper est un rendez-vous familial important, souvent l’un des rares moments où tous peuvent échanger ensemble sans la distraction de l’écran d’un téléviseur ou d’un ordinateur.

Les bénéfices de ces soupers en famille sont bien connus : outre une sensibilisation à une meilleure alimentation, les enfants de ces familles apprennent à échanger des idées, tissent des liens plus serrés avec leurs parents et frères et sœurs et se sentent généralement plus écoutés, mieux encadrés.

La promenade avec le pitou peut aussi servir de rendez-vous familial.

Après tout, le chien a bien besoin de sa marche quotidienne! Et les promenades sont des moments propices pour les échanges. S’ajoutent aux bénéfices des soupers familiaux une sensibilisation à un mode de vie plus actif, des pas vers une meilleure santé pour tous et la responsabilisation de tous les membres de la famille envers leur compagnon à quatre pattes. Et une marche d’au moins trente minutes par jour est le minimum d’activité physique recommandé pour un adulte ou un enfant… et pour un chien équilibré!

Entre les cours de piano de la petite et les pratiques de hockey du plus grand, ces rendez-vous peuvent toutefois être difficiles à mettre à l’agenda familial. Quelques conseils :

1)    Une promenade de trente minutes, c’est mieux qu’une promenade de quinze minutes, mais une promenade de quinze minutes, c’est mieux que rien du tout! On sort tout le monde ensemble, et on profite du temps qu’on a de disponible, quitte à sortir pitou quand les enfants seront couchés pour bien lui délier les pattes si la sortie familiale a été trop courte.

2)    Le week-end, on devrait avoir plus temps, alors on se donne comme objectif une belle marche familiale, peut-être combinée à une sortie au parc! On dépense de l’énergie ensemble calmement, et on échange.

3)    S’il est difficile de rassembler toute la famille un certain soir, on s’accorde un tête-à-tête avec notre enfant, Fido en laisse. Notre conjoint (e) peut alors s’attarder à la préparation du souper, par exemple, alors qu’on passe du temps privilégié avec notre plus jeune qui peut nous raconter toutes les péripéties de sa journée à la garderie.

4)    On transforme certaines promenades en période de jeux et de découvertes pour tous : les enfants en vélo, on trotte à leur côté avec le chien en laisse, pour une séance d’exercice en famille où le rythme de chacun est respecté; on va se promener dans un boisé plus loin et on prend le temps d’observer la nature et de s’y amuser; on marche calmement et on sprinte de temps en temps pour se défouler physiquement, etc. Un rendez-vous quotidien n’a pas besoin d’être routinier.

5)    On profite de ces marches pour maximiser les interactions et les chances de découverte pour notre enfant. Un enfant timide pourrait oser aborder un autre enfant ou un adulte en lui présentant son chien, par exemple. Un autre pourrait prendre confiance en promenant « lui-même » son chien (supervisé par papa ou maman). Ce genre de rencontres ouvre la porte ensuite à des discussions riches entre parents et enfants.

6)    Et on profite de ces marches pour entraîner doucement son chien en présence de son enfant, pour sensibiliser ce dernier à son éducation. Notre chien a alors l’occasion de pratiquer des comportements appris dans diverses situations du quotidien, et de répondre à des demandes provenant de tous les membres de la famille. Évidemment, un chien a d’abord besoin de séances d’entraînement en solo, bien encadrées, mais ce genre d’exercices en famille peut être riche en apprentissages pour tous. Par exemple, on peut varier le rythme de notre marche avec notre chien et s’assurer qu’il suit bien, on peut lui demander de s’asseoir à certaines occasions et on peut travailler son calme dans des situations excitantes, le tout en expliquant à son enfant ce que pitou est en train d’apprendre. Notre enfant apprend à bien interagir avec notre chien, et vice-versa, le tout sous supervision.

Les bienfaits de ces marches quotidiennes sont multiples pour toute la famille, chien y compris! Non seulement il profite systématiquement de marches quotidiennes, mais il se sent impliqué dans le quotidien de sa famille. Nombreux problèmes de comportement sont le résultat d’un manque d’exercice ou d’un isolement social pour ces animaux sociaux qui veulent plus que tout passer du temps parmi leur « petite meute ».

 

Partager