Adopter un chien d’un refuge (1/2)

Le dernier reportage d’Enquête sur le Berger Blanc a soulevé tout un débat dans la région montréalaise. Non seulement le reportage a-t-il mis de la lumière sur les rumeurs de pratiques inacceptables de la fourrière privée, mais il a aussi entraîné un procès de la population québécoise sur son comportement envers ses animaux de compagnie. On a appris qu’en moyenne, un foyer québécois garde un chien deux ans avant de s’en départir pour une raison ou une autre. Cette donnée peu reluisante dément au moins la mauvaise réputation des animaux abandonnés : impossible qu’ils soient tous des « mauvais » chiens, les chiens sont abandonnés pour des raisons qui n’ont rien à voir avec leurs comportements.

Alors, les raisons de ces abandons?
– le fameux manque de temps, suite à une décision d’adoption précipitée et mal réfléchie, à un changement dans la dynamique familiale ou à une réorientation de carrières, par exemple.
– les séparations et les divorces.
– les problèmes de comportement généralement tout bêtes qui auraient pu être réglés en prenant la peine d’éduquer un peu le chien.
– les déménagements…
– etc.

Si vous voulez adopter un animal d’un refuge ou d’un organisme, il est important de prendre une décision réfléchie tenant compte de critères de sélection. Bien que les coups de foudre soient importants dans la décision d’adoption, il faut tout de même que vous mettiez toutes les chances de votre côté d’avoir le match parfait entre l’animal que vous choisissez et l’animal auquel vous rêvez.

Ce premier billet d’une série de deux se concentre sur l’âge du chien que vous souhaitez adopter, un premier critère de recherche important sur petfinder.org. Ce site qui répertorie des milliers de chiens de refuges à la recherche d’une famille est une vraie mine d’or!

1) Un chiot, un chien adulte ou un aîné?

Eh oui, il y a des chiens qui commencent leur vie dans un refuge! Issus d’une portée non planifiée, d’une décision irréfléchie ou d’une grossesse naturelle d’un chien errant, ces petits sont habituellement populaires et ne restent heureusement pour eux pas longtemps dans les refuges. Ils sont si mignons, si petits…! N’oubliez cependant pas que petit chien deviendra grand. Les chiots demandent aussi plus de temps à la famille adoptive qui devra lui apprendre la propreté et lui enseigner les règles de savoir-vivre de base. Si un chiot vous intéresse, gardez l’œil ouvert et avisez les organismes de votre région que vous êtes à la recherche d’un chiot. Vous aurez alors le premier choix!

Adopter un chien adulte a de nombreux avantages : il est propre, il a parfois une éducation de base, il a un comportement mieux établi et il a l’air « de ce qu’il aura l’air »! Naturellement, la vie dans un chenil n’est pas des plus agréables : les chiens manquent d’exercice, vivent un stress constant et ne reçoivent pas assez d’attention. Du coup, un chien jappeux et anxieux dans un chenil pourrait être un ange dans un milieu familial plus naturel. Certains refuges permettent d’être d’abord famille d’accueil temporaire avant de passer à l’adoption permanente. De cette façon, vous pouvez vivre au côté du chien dans un contexte agréable et voir s’il s’intégrera et évoluera bien au sein de votre famille. Beaucoup de refuges comme le Repaire de Sasha gardent d’ailleurs tous leurs chiens dans des familles d’accueil. Ces chiens sont alors mieux connus et compris, et les refuges peuvent vous orienter plus facilement vers le chien qui correspond le mieux à vos besoins grâce aux évaluations des familles d’accueil.

Naturellement, et malheureusement, ce sont les chiens aînés qui restent le plus longtemps dans les refuges. Pourtant, ces chiens souvent plus calmes et matures font d’excellents chiens! Un chien âgé n’est pas nécessairement malade, et il n’a pas non plus une patte dans le paradis des chiens. Dépendant des races, les chiens vivent en moyenne entre une dizaine et une quinzaine d’années. Ça en fait des années de bonheur! Et imaginez comme il serait agréable pour ces chiens de vivre les quelques années qui leur restent au sein d’une famille aimante.

Chiot, chien adulte et chien aîné sont tous des bons candidats à l’adoption. D’ailleurs, un chien peut apprendre à tout âge. Il est faux de dire qu’il est trop tard pour faire l’éducation d’un chien. Un chien adulte a toute sa tête pour bien apprendre ce que vous souhaitez bien lui montrer! Naturellement, un chien avec quelques mauvais plis devra désapprendre ceux-ci pour ensuite maîtriser des comportements plus désirables, mais ce processus n’est pas nécessairement ardu, et cet apprentissage permet de bien développer la relation entre le maître et le chien, un « must » peu importe l’âge de votre compagnon.

La race et le genre du chien a aussi son importance. Ce sujet sera traité dans le prochain billet. À suivre!

 

Partager