Pourquoi avons-nous un chat à la maison : l’histoire de leur domestication

Saviez-vous que 32% des maisons au Québec sont habitées, entre autres (!), par des chats?

Les chats font partie de nos vies modernes, ça ne fait aucun doute. Mais qu’est-ce qui les a amenés à nos côtés? Voici la petite histoire de leur domestication. Rien d’aride, promis!

chat-noir

 

Les chats, depuis que l’homme est homme

On doit remonter 12 000 années pour trouver les premières traces de chats dans nos chaumières, ou pour être plus exact, dans nos cabanes, granges, étables, remises, etc.: là où on entreposait la nourriture. On venait tout juste de passer de chasseur-cueilleur nomade à agriculteur sédentaire.

Les chats avaient comme rôle – tout simple, mais crucial – de chasser les souris qui s’attaquaient à nos vivres. C’était une relation homme-animal tout à fait utilitaire! Les chats chassaient « pour nous », et on les logeait et les nourrissait en retour. Il s’agissait en fait plus de cohabitation que de véritable domestication.

Parce que qui a un chat sait à quel point les chats ne font qu’à leur tête!

La relation qu’on entretient avec nos chats nous semble beaucoup plus émotionnelle de nos jours, mais le pendant « utilitaire » est encore bien ancré chez nos compagnons félins! Ils nous aiment bien, bien sûr, mais parce qu’on leur est utiles (nourriture, caresses, lit douillet: la totale!).

Un chat fait toujours quelque chose pour lui, d’abord. Triste? Pas tant! Ce tempérament indépendant particulier a été la base de la fascination de l’homme envers ce petit félin.

On l’a adulé, comme s’il était un Dieu!

Et on l’a maudit, comme s’il était une créature du diable ou un serviteur de la sorcellerie.

Les chats n’ont jamais laissé les hommes indifférents. Peut-être à cause de leur apparente indifférence totale…?

Le chat n’a pas été domestiqué

Il serait prétentieux de croire que l’homme a domestiqué le chat. Des experts sur le sujet, dont Carlos Driscoll, pensent plutôt que les chats se sont domestiqués « eux-mêmes » : les individus les plus dociles et sociaux se sont tenus près des humains, ont profité de leur présence et se sont reproduits massivement, et de fil en aiguille, la race s’est tranquillement éloignée de celle des chats sauvages plus farouches.

Retraite dorée

Que font les chats aujourd’hui? Rares sont ceux qui ont encore la dure responsabilité de défendre les vivres de la vermine dans les maisons! Les souris ne sont plus légion partout, et la nourriture, mieux conservée. Les chats profitent donc, pour la plupart, d’une retraite dorée parmi nous.

Nourriture, caresse, toit, sans pression, ni attente. La dolce vita, bref!

Rien pour tarir notre fascination envers ces pachas de grande beauté, au contraire!

Vedettes indifférentes

On est quand même loin de l’époque des Égyptiens qui les idolâtraient, mais le Web leur donne maintenant toute une tribune et ils n’ont jamais autant fait partie de la culture populaire de « vedettariat »!

(Connaissez-vous les vedettes félines du Web? Non? À lire : https://www.ovenbakedtradition.com/chat-2/les-chats-celebres-web-2)

 

Partager