Entre chien et loup

J’aime vraiment la compagnie des chiens et des chats, je trouve qu’ils apportent beaucoup de bonheur et de spontanéité dans nos vies. J’ai eu la chance de vivre avec plusieurs animaux de compagnie durant toute mon enfance et même si je les connais bien, certains de leurs comportements demeurent un mystère pour moi. Je me souviens que lorsque j’étais plus jeune, je rêvais d’être en mesure de décoder les miaulements de mon chat afin de communiquer avec lui. Malheureusement, je n’ai jamais possédé les dons du docteur Dolittle et je ne saisis pas toujours ce qu’ils attendent de moi. Alors, je comble mes lacunes en lisant des livres et en consultant tous les articles qui me tombent sous la main.

J’avoue d’emblée ma préférence pour les chats, car l’exubérance canine me déstabilise quelque peu. Mais cela ne m’empêche pas d’être séduit par un chien de temps en temps. C’est d’ailleurs ce qui m’amène à vous parler de Roxy qui fait partie de ma vie depuis quelques mois. Roxy est une superbe Golden Retriever de deux ans qui déborde d’énergie et d’affection. Dès notre première rencontre, elle m’a charmé par sa gentillesse et après quelques caresses, j’ai constaté qu’elle m’avait déjà accepté comme un membre de sa famille! En fait, Roxy est si amicale que j’ai fini par me questionner sur ce trait de caractère qu’on retrouve chez plusieurs chiens. J’imagine que comme moi, vous avez entendu dire que le chien est un proche parent du loup et qu’à un moment donné, à cause d’une grande sociabilité, il a fini par ressentir une profonde amitié pour l’être humain. Mais cette théorie a été mise à mal par un groupe de scientifiques des universités de Princeton et de l’État de l’Oregon. Ces derniers ont fait subir un test à 18 chiens et à 10 loups domestiqués. L’épreuve consistait à placer une boîte de friandises dans une pièce. Les animaux devaient l’ouvrir seuls ou en présence d’un être humain. Fait intéressant, lorsqu’une personne était présente dans la pièce, les chiens ont passé plus de temps à la regarder qu’à ouvrir la boîte comparativement aux loups qui l’ignoraient en faveur des friandises.

Alors, qu’est-ce qui différencie vraiment les deux espèces? Selon les scientifiques, la clé du mystère se trouverait plutôt dans la génétique. Grâce à leurs recherches, ils sont maintenant en mesure d’affirmer que les chiens ont tous une origine géographique commune et qu’ils descendraient en fait d’une seule et même population de loups. L’hyper-sociabilité canine serait apparue au fil des millénaires et serait causée par une mutation de deux gènes : GTF2I et GTF2IRD1. Fait surprenant, ces gènes font aussi partie de notre ADN! D’ailleurs, lorsqu’ils se retrouvent en nombre insuffisant dans nos chromosomes, ils causent une maladie génétique rare, le syndrome William-Beuren. Cette affection est caractérisée notamment par des comportements hyper-sociaux et des retards de croissance. Drôle de coïncidence n’est-ce pas? C’est certain que les études sont embryonnaires et qu’elles doivent être approfondies avant de tirer une conclusion définitive mais, je me demande bien ce que les futures recherches dans le domaine vont encore révéler!

Du nouveau dans les parcs nationaux

En terminant, j’ai une bonne nouvelle pour vous! Si comme moi, vous possédez un chien et vous adorez vous promener en nature avec votre toutou, vous serez sûrement heureux d’apprendre que dès le 17 mai prochain, votre compagnon sera enfin admis dans certains parcs nationaux. Naturellement, vous devrez respecter quelques règles, notamment celles de tenir votre chien en laisse (votre laisse ne devra pas mesurer plus de 3 mètres), ramasser ses excréments et demeurer sur les sentiers. Pour connaître les endroits où votre chien sera admis, je vous invite à consulter le site de la SEPAQ au : https://www.sepaq.com/animaux/index.dot

Amusez-vous bien et bon printemps!

 

1 Janvier 1970

Partager