Pourquoi les chats ont-ils des crises de folie?

La maison est calme. Vous êtes peut-être au lit ou en train de regarder un film au salon. Tout à coup, votre chat se met à courir et à sauter partout en roucoulant ou en miaulant pendant quelques minutes. Puis il se couche à vos côtés.

Les chats ont parfois ces crises qui ressemblent à des crises de folie ou d’énergie! Pourquoi?

D’abord, pour ceux qui ne visualisent pas, voici un épisode classique de folie nocturne.

http://youtu.be/FrYfw1UzCnw

Il y a quelques hypothèses pour expliquer ce comportement félin un peu fou.

La plus loufoque : un chat-ninja! Eh oui, votre fidèle compagnon a une double vie et s’entraîne pour des missions mystères pendant votre sommeil.

http://youtu.be/HBfy_kjkt4I

Plus sérieusement, certains chats ont tout à coup énormément d’énergie à dépenser, tout simplement! C’est pourquoi ces crises sont souvent plus fréquentes chez les chatons ou les jeunes chats. Passer d’un état inactif et désintéressé à un très intense et complètement fou est un comportement normal pour les chats. Il s’agit même de l’une de leurs techniques de chasse préférées. Elle a le mérite de surprendre, n’est-ce pas?

Si ces crises ne vous amusent pas du tout ou vous réveillent la nuit, veillez à bien dépenser votre chat physiquement en soirée, en jouant à des jeux de chasse avec lui, par exemple.

Vous pouvez aussi encourager ces séances de jeux fous à des périodes qui vous conviennent mieux que la nuit en sortant le jouet préféré de votre chat pour qu’il oriente son énergie vers la chasse de cet objet plutôt qu’un imaginaire (ou vos divans!). Il sera fort probablement des plus heureux que vous vouliez vous mettre de la partie!

Étrangement, beaucoup de chats ont aussi un épisode de folie directement après avoir fait leurs besoins. Deux théories s’affrontent : une qui suppose que votre chat se sent simplement mieux et soulagé, et il fête en courant un peu partout pour profiter de son état de bien-être, l’autre qui est plutôt en réponse à un instinct de survie de vouloir s’éloigner rapidement de ses besoins pour ne pas que les prédateurs le retracent à l’odeur.

Dans les deux cas, il n’y a pas grand-chose que vous pouvez faire pour contrôler ces crises : elles sont instinctives! Comme elles ne durent que quelques minutes, tout au plus, c’est rarement problématique et souvent fort divertissant à regarder!

Si votre chat a tout à coup des crises beaucoup plus fréquentes alors qu’il n’y a eu aucun changement dans son niveau d’activité, il est important d’y porter attention. D’abord, vérifie s’il se gratte plus que d’habitude: votre chat pourrait avoir des puces ou des piqûres d’insectes, et il réagit en mode folie, car il n’arrive tout simplement pas à gratter la région qui le démange. Ça le rend fou! Un petit examen physique s’impose alors. Malheureusement, il existe aussi une maladie plus grave qui explique des crises de folie fréquentes : le syndrome d’hyperesthésie féline. Il s’agit d’un trouble similaire à ceux épileptiques, et les crises en sont le symptôme principal. Celles-ci seront néanmoins plus intenses qu’une période de jeu improvisée : le chat aura des tics nerveux, parfois agressifs et mutilateurs, il miaulera de façons persistantes, aura des humeurs changeantes et une grande sensibilité au toucher. N’hésitez pas à consulter votre vétérinaire si les crises de folie de votre chat vous inquiètent!

 

Partager