Quiz surprenant sur les chats

Wamiz a conçu un questionnaire amusant avec des faits surprenants sur les chats. Les réponses sont loin d’être évidentes! Je vous invite à essayer de répondre au quizz avant de regarder les réponses ci-dessous :
http://wamiz.com/chats/quizz/quizz-10-questions-surprenantes-sur-le-chat-resultats-0085.html

Ne trichez pas… ;)

1. Un chat peut courir jusqu’à une vitesse de 50 km/heure! En comparaison, la vitesse moyenne du chien est de 32 km/h. Évidemment, la race y est pour beaucoup. Disons qu’un lévrier court plus rapidement qu’un « pug », et un chat siamois risque de courir plus rapidement qu’un persan bedonnant :). Le guépard, un cousin éloigné du chat, peut quant à lui courir jusqu’à 94 km/ heure. Impressionnant!

2. Dans une même portée, chacun des chatons peut avoir un père différent. Ça fait des réunions de famille compliquées :D.

3. Vous connaissiez sûrement la réponse si vous avez lu cet article Griffes ou sans griffes: les chats marchent sur leurs orteils! Les chiens aussi.

4. Le Manx n’a pas de queue. Du coup, en plus d’une allure plutôt particulière, il se retrouve avec un morceau en moins pour communiquer avec ses paires. Surtout, son équilibre aérospatial est un peu moins bon que celui des autres chats « normaux ». Ça ne l’empêche bien sûr pas d’être un excellent compagnon!

5. Les clavicules du chat ne sont pas attachées au reste de sa structure osseuse. On dit que ses épaules sont « flottantes »; elles sont néanmoins bien encadrées par une importante masse musculaire. Cette autonomie des clavicules permet au chat d’être très souple, et de pouvoir se faufiler partout sans problème.

6. Toute personne ayant vu un abyssin, surtout un chaton qui n’a pas encore eu le temps de « remplir ses oreilles », connaît la réponse : les abyssins sont appelées « bunny cats » à cause de leurs énormes oreilles! Ça ne les rend cependant pas plus attentif à leur maître, parole de propriétaire d’abyssin :D.

7. Les glandes odoriférantes du chat se trouvent majoritairement dans leurs joues. C’est pourquoi ils se frottent autant sur les objets, et sur leur maître : ils veulent y laisser leur odeur. Les matous en particulier mettent beaucoup d’énergie à marquer leur environnement de leur odeur, question que tout chat étranger sache qu’il s’aventure sur son territoire, et qu’il n’a pas intérêt à y rester!

8. Regarder un chat manger et regarder un chien manger donnent deux visions tout à fait différentes. Les chats ont l’air un peu plus délicat, mastiquant calmement une bouchée avant de se lancer dans la prochaine. Ce comportement dépend plus de physilogie que de bonnes manières. Contrairement aux chiens, les mâchoires du chat ne peuvent pas décaler légèrement, à gauche ou à droite, pour mastiquer certains morceaux : les chats ne peuvent qu’ouvrir et refermer la bouche verticalement, et leurs dents demeurent toujours alignées.

9. En plus d’être des outils de navigation, les vibrisses du chat, ses moustaches, servent d’outil de communication et d’expression pour nos compagnons félins. Des moustaches vers l’avant supposent une certaine curiosité et une ouverture vers son environnement, alors que des moustaches vers l’arrière communiquent une crainte et une fermeture envers celui-ci.

 

Partager