Vos chiens et vos chats et l’humidité et la chaleur accablante

L’inspiration pour ce billet ne vient pas de très loin. Il suffit d’avoir mis le nez dehors aujourd’hui, ou de le faire au courant de la semaine, et l’air chaud et humide donne la réponse assez rapidement merci.

Voici ce que la semaine nous réserve dans notre petit coin du monde, à Saint-Hyacinthe :

Nous avons déjà traité de la chaleur et de nos animaux dans ce billet : https://www.ovenbakedtradition.com/conseils/nos-animaux-et-la-chaleur

Vous y apprendrez notamment que les chiens ne peuvent pas transpirer (que sous leurs pattes!), et qu’ils régulent leur température interne par halètement, principalement, alors que les chats n’halètent que rarement et préfèrent se soulager en mouillant leurs poils de leur salive.

Saviez-vous ce que la transpiration, le halètement et le lèchement de poils fonctionnent tous selon le même principe pour diminuer la température du corps?
Par évaporation!

(Ajout scientifique pour les curieux : la chaleur du corps se dissipe par évaporation. La goutte de sueur ou de salive tire la chaleur du corps pour passer à l’effet gazeux, de sorte qu’un effet de refroidissement global se produit.)

Et savez-vous quel procédé physique fonctionne particulièrement mal par temps humide?
L’évaporation!

(Ajout scientifique pour les curieux : l’air étant déjà saturé d’eau, il peut difficilement accepter les nouvelles molécules d’eau de la sueur ou de la salive).

Alors, à la question est-ce que nos animaux sont aussi incommodés que nous par l’humidité, la réponse est un grand OUI, et même peut-être encore plus que vous, puisque leur surface d’évaporation (la gueule) est plus petite que la surface de votre peau, et que leur stratégie de rafraîchissement est plus énergivore (et donc produit plus de chaleur!)

Comment aider votre chien ou votre chat à supporter la chaleur humide de nos étés ? Quelques conseils :

Ventilez votre maison! Tout corps, humain ou animal, dégage de la chaleur. On aurait donc tous une aura autour de nous…de chaleur, aura particulièrement pénible en été. Le vent permet de faire circuler cet air chaud, et de nous soulager un peu. Le vent accélère aussi le principe d’évaporation, ce qui aide en tout temps, même par temps humide. Placer un ventilateur près des fenêtres ouvertes (si vous n’avez pas l’air conditionné, évidemment!) permet d’augmenter la circulation de l’air de votre demeure, un courant d’air que votre animal ne peut qu’apprécier.

Disposez des serviettes froides ou des sacs réfrigérants enveloppés près des endroits où vos animaux se reposent. L’effet de refroidissement sur un objet froid se fait instantanément, et très effectivement, selon un phénomène de conduction (la chaleur du corps s’échappe pour réchauffer la zone froide) et ce, même par temps humide. La conduction est donc LA technique la plus efficace lorsque l’humidité fait des siennes.

Offrez-leur l’occasion de se baigner. Dans un lac, dans votre piscine ou dans une petite piscine de plastique pour enfant, dans des jeux d’eau ou une fontaine (si leur présence est acceptée dans votre ville), peu importe, pourvu que votre chien (ou votre chat, s’il aime l’eau!) ait l’occasion de se mouiller un peu! Même se mouiller seulement les pattes peut grandement le soulager, ses sensibles coussins étant le lieu d’échange de chaleur le plus efficace de son corps.

Il y a deux bénéfices à la baignade : l’effet rafraîchissant de l’eau froide par le principe de la conduction et le potentiel d’évaporation supplémentaire (on triche, en imitant le principe de la transpiration!) grâce à son pelage mouillé. Vous pouvez aussi lui offrir un bac d’eau pour qu’il puisse se tremper les pattes au cours de la journée. Une serviette sous le bac épargnera votre plancher et limitera les dégâts!

Gâtez-les avec un système d’air conditionné. Évidemment, un air ambiant plus frais dans la maison fait oublier les conditions extrêmes extérieures. Votre animal pourra donc se reposer au frais, sans être importuné par la chaleur. Toutefois, sachez que le passage vers l’extérieur risque que de lui être particulièrement pénible, car la transition drastique d’un extrême à l’autre déstabilise le corps, un corps qui n’aura pas eu la « chance » (!) de s’acclimater à la chaleur tout au long de la journée.

Assurez-vous que vos animaux aient accès à de l’eau fraîche. Pour réguler sa température par halètement ou lèchement, sans se déshydrater, votre animal a besoin d’eau. Choisissez-la bien froide pour augmenter son potentiel de refroidissement. Vous pouvez carrément y ajouter des glaçons pour qu’elle reste plus froide plus longtemps.

Limitez ses activités et sa dépense énergétique (un corps qui bouge produit de la chaleur, donc encore plus de chaleur à dissiper!) et privilégiez les sorties tôt ou tard dans la journée, et à l’ombre (toujours à cause du principe de conduction, la chaleur du soleil est très incommodante, particulièrement pour les animaux au pelage foncé). Choisissez des trajets avec des abreuvoirs ou traînez des bouteilles d’eau avec vous pour vaporiser votre chien ou votre chat. Les jeux d’eau, naturellement, sont quant à eux bien rafraîchissants! Les animaux énergiques peuvent aussi dépenser beaucoup d’énergie, sans générer trop de chaleur, en apprenant des nouveaux tours ou en faisant toute sorte d’activités plus intellectuelles que physiques.

Bon été!

 

Partager